Créer une entreprise en Suisse : tout ce qu’il faut savoir

Genève, la ville de renommée mondiale nichée au cœur de la Suisse, est depuis longtemps considérée comme l'une des destinations les plus attractives pour les entrepreneurs. Son environnement économique favorable, sa stabilité politique et sa qualité de vie exceptionnelle en font un endroit de choix pour établir une entreprise. Cependant, le chemin vers la création et la gestion d'une entreprise prospère à Genève peut être complexe. C'est là que Fiduciaire Genevoise entre en jeu en tant que partenaire essentiel pour les entrepreneurs ambitieux afin de les accompagner pour ouvrir une entreprise en suisse. Dans cet article, nous allons explorer pourquoi choisir de créer son entreprise à Genève avec Fiduciaire Genevoise est le meilleur choix à faire.

Le Climat des Affaires à Genève

Genève jouit d'un climat des affaires exceptionnel. Elle abrite de nombreuses organisations internationales, des sièges sociaux de grandes entreprises et une main-d'œuvre hautement qualifiée. La ville est également reconnue pour sa stabilité politique et sa réglementation commerciale favorable. Toutes ces caractéristiques créent un environnement propice à la croissance des entreprises.

Cependant, naviguer dans ce climat des affaires peut être un défi pour les nouveaux entrepreneurs. C'est là que Fiduciaire Genevoise apporte une expertise inestimable. Leurs connaissances approfondies du marché local, des lois fiscales et des réglementations commerciales font d'eux des partenaires de confiance pour ceux qui cherchent à créer une entreprise à Genève.

Ouvrir une entreprise en suisse

Fonder son entreprise en suisse n'est pas une chose facile c'est pour cette raison que être accompagné par des professionels reconnus est primordial.

Le processus de création nécessite d'effectuer un ensemble de démarches successives tel que déterminer la raison sociale, rédiger les statuts, ouvrir un compte bancaire, identifier les personnes physiques (fondateurs), et prendre contact avec un notaire sont quelques unes des démarches obligatoires qui définissent la création de votre entreprise que ce soit une nouvelle création ou une filliale d'entreprise étrangère.

Ouvrir une SARL ou une Société anonyme ?

L'une des principales différences entre ces deux formes juridiques repose sur le capital initial requis (capital social) : 100’000 francs suisses sont nécessaires pour la SA, contre seulement 20’000 francs suisses pour la Sàrl (société à responsabilité limitée), rendant cette dernière probablement plus abordable pour des initiatives initialement plus restreintes ou ne requérant pas d'importants fonds pour leur lancement. Cela dépend du projet. Sur d'autres aspects, ils présentent de nombreuses ressemblances. "Chacune d'elles doit structurer trois entités essentielles : l'Assemblée générale, le Conseil d'administration (CA) et le Conseil de révision, ou un auditeur", précise Sébastien Aymard - Expert-Réviseur Agréé.

Ce dernier n'est pas obligatoire pour les petites SA ou Sàrl avec moins de 10 employés à plein temps en moyenne annuelle, à condition que les actionnaires (pour la SA) ou les partenaires (pour la Sàrl) y renoncent (Opting-out). Il est aussi à noter pour ces deux formes que la société peut nommer des représentants habilités à signer en son nom : un membre du CA pour la SA ou le directeur pour la Sàrl, ou deux signataires autorisés (peu importe leur origine) à condition qu'ils résident en Suisse. Dans les deux situations, la responsabilité face aux dettes est restreinte au montant du capital investi.

Au-delà de la distinction manifeste en termes de capital de départ, il est également évident que la SA est strictement basée sur le capital, "tandis que la Sàrl intègre aussi des aspects personnels comme l'exigence de réaliser des apports supplémentaires, des sanctions contractuelles, la loyauté des partenaires ou l'enregistrement de tous les associés au registre du commerce".

Tableau récapitulatif des types d'entreprises en Suisse
Tableau récapitulatif des types d'entreprises en Suisse

Ouvrir une société en nom collectif ?

La société en nom collectif (SNC) est une entité composée d'au moins deux individus. Elle est généralement constituée suite à la collaboration entre plusieurs personnes physiques désireuses de lancer une activité commerciale. La mise en place est aisée car elle requiert simplement la signature d'un accord entre les partenaires, suivie de l'enregistrement au Registre du commerce.

La gestion d'une SNC est confiée à l'ensemble des partenaires. Chaque membre est responsable de ses actions ainsi que de celles des autres membres. Il est donc impératif qu'au moins un partenaire soit habilité à agir au nom de la société. Si aucune information contraire n'est indiquée au registre du commerce, on peut supposer, de bonne foi, que tout partenaire a la capacité de représenter la SNC.

En termes de création d'activité, la SNC offre plusieurs atouts. Elle est particulièrement adaptée aux petites structures, notamment lorsque les partenaires partagent des liens à la fois personnels et professionnels. Elle convient parfaitement à une collaboration dans le cadre d'une activité commerciale indépendante. De plus, elle est idéale pour les petites entreprises artisanales gérées par des individus étroitement connecté

Comment ouvrir sa société anonyme avec seulement 50'000 francs suisses de capital social ?

Le code des obligations (CO) équivalent du droit des sociétés prévoit : " Le capital obligatoire de la société (capital social) doit s'élever au minimum à CHF 100'000 (art. 621 - 622, CO). Il doit être versé (libéré) à 20% au moins, mais au minimum CHF 50'000 (art. 632 CO). Ce capital ne doit pas forcément être versé en liquide. Il peut être versé sous forme d'apports en nature (par ex. biens immobiliers, machines, etc.).

Le capital-actions peut également être fixé dans la monnaie étrangère la plus importante au regard des activités de l’entreprise. Il doit avoir une contre-valeur de 100’000 francs au moins lors de la constitution. Lorsque le capital-actions est fixé dans une monnaie étrangère, la même monnaie doit être utilisée pour la comptabilité commerciale et la présentation des comptes. Les monnaies autorisées (outre le franc suisse) sont l'euro, le dollar des États-Unis, la livre sterling et le yen. Les crypto-monnaies sont exclues

Immatriculation au registre du commerce des sociétés Suisses.

À cette étape, le soutien essentiel d'un expert juridique et des prestations spécialisées de Fiduciaire Genevoise est crucial pour affiner la décision concernant la forme juridique et élaborer son plan d'entreprise pour une création ou une implantation en Suisse, au-delà des premiers renseignements fournis dans cet écrit. Il suffit alors de poursuivre les démarches pour établir l'entreprise en suisse : choisir l'emplacement du siège (en considérant l'impact fiscal), nommer les membres du Conseil d'administration ou les gestionnaires, renseigner sur les autres signataires autorisés, et ainsi de suite. Plusieurs documents, tels que l'acte fondateur officiel, les statuts, le formulaire d'enregistrement au registre du commerce et les acceptations de rôle des membres du CA ou des gestionnaires, doivent être préparés pour conclure la création de l'entreprise par la signature notariée de l'acte officiel. L'enregistrement de la société au registre du commerce dure habituellement une dizaine de jours, suivi d'un délai de deux jours avant l'annonce officielle dans la Feuille officielle suisse du commerce (www.fosc.ch), marquant la finalisation de l'établissement de la société. Dotée d'une base juridique robuste, l'entreprise est alors prête à démarrer ses activités.

Registre du commerce Suisse :

En suisse chaque Canton dispose de son propre registre du commerce. La confédération Helvétique met à disposition un portail regroupant les registre du commerce appeler Zefix.

Registre du commerce du canton de Genève :

A genève le registre du commerce est accessible depuis : cliquez ici.

L'Expertise de Fiduciaire Genevoise

Fiduciaire Genevoise est bien plus qu'une simple société de comptabilité. Ils sont une équipe d'experts multidisciplinaires qui se consacrent à soutenir les entrepreneurs à chaque étape de leur parcours. L'expertise de Fiduciaire Genevoise couvre un large éventail de domaines, de la comptabilité et de la fiscalité à la gestion financière et à la conformité réglementaire.

L'une des raisons pour lesquelles Fiduciaire Genevoise est le meilleur choix pour créer une entreprise à Genève est leur compréhension approfondie des défis spécifiques auxquels les entrepreneurs peuvent être confrontés dans cette région. Leurs experts connaissent les subtilités des lois fiscales suisses et du canton de Genève, les exigences de reporting et les meilleures pratiques pour maximiser les avantages fiscaux tout en restant pleinement conformes à la réglementation.

Un Partenaire pour Toutes les Étapes

Créer une entreprise est un processus complexe qui implique de nombreuses étapes, de la planification initiale à la gestion quotidienne. Fiduciaire Genevoise est un partenaire pour toutes ces étapes. Ils travaillent en étroite collaboration avec les entrepreneurs pour élaborer une stratégie commerciale solide, choisir la bonne structure d'entreprise, enregistrer la société, gérer la comptabilité et la fiscalité mais également pour le montage de votre business plan, pour les conseils stratégiques, pour l'apport de solution claire à la problématique de nos clients.

Ce niveau de soutien complet est essentiel pour les entrepreneurs, en particulier pour ceux qui ne sont pas familiers avec le marché suisse. En choisissant Fiduciaire Genevoise, les entrepreneurs peuvent se concentrer sur le développement de leur entreprise, en sachant que les aspects financiers et administratifs sont entre de bonnes mains.

La Connaissance Locale et le Réseau de Contacts

Une connaissance locale approfondie est un atout précieux lors de la création d'une entreprise à Genève. Fiduciaire Genevoise est solidement implantée dans la région depuis de nombreuses années. Leur équipe dispose d'un réseau de contacts bien établi, ce qui peut être bénéfique pour les entrepreneurs cherchant à établir des partenariats commerciaux ou à accéder à des ressources locales.

De plus, Fiduciaire Genevoise a une compréhension précise des spécificités culturelles et commerciales de Genève, ce qui peut aider les entrepreneurs à s'adapter plus rapidement et à établir des relations fructueuses sur le marché local.

Nous vous accompagnons afin de déterminer ensembles les éléments clés suivants: la raison sociale, le siège social, le choix du notaire, la forme juridique, le choix de votre assurance chômage, la TVA, les spécificités des clients potentiels, du climat du business etc...

La Gestion de la Complexité pour Vous

Créer et gérer une entreprise à Genève peut être complexe en raison des exigences légales et fiscales rigoureuses. Fiduciaire Genevoise simplifie cette complexité pour les entrepreneurs et répond à toutes vos questions. Leur équipe expérimentée s'occupe de la paperasse, des déclarations fiscales, de la gestion comptable, et veille à ce que toutes les obligations légales soient respectées. Cela permet aux entrepreneurs de gagner du temps, de se concentrer sur leurs projets et de réduire les risques liés à la non-conformité.

Conclusion

En résumé, créer son entreprise à Genève avec Fiduciaire Genevoise est le choix le plus judicieux que tout entrepreneur ambitieux peut faire. Leur expertise locale, leur connaissance approfondie des lois suisses, leur réseau de contacts et leur engagement à simplifier la complexité font d'eux un partenaire inestimable pour réussir dans l'environnement des affaires exigeant de Genève. Fiduciaire Genevoise permet aux entrepreneurs de se concentrer sur la croissance de leur entreprise tout en assurant une gestion financière et administrative impeccable. Si vous envisagez création d'entreprise en suisse, choisissez Fiduciaire Genevoise pour vous guider vers le succès

Vous souhaitez rejoindre le groupe Fiduciaire Genevoise ?

Nous répondons à vos questions et vous accompagnons pour intégrer vos activités avec nos services.